Session d’artistes à Rome : A la rencontre du Bienheureux Fra Angelico, 18 au 21 février 2016

Télécharger le programme complet : cliquer ici
im6_02_16_affiche_lonsdale_fr_webTélécharger le flyer : cliquer ici

Gardien et créateur de la Beauté, Fra Angelico (dominicain, 1387-1455) est l’un des saints patrons de la Diaconie de la Beauté, l’artiste idéal qui réunit en lui les deux versants : art et spiritualité. Son excellence d’artiste est le fruit de cette unité.
La Diaconie veut rendre les artistes à l’Eglise et l’Eglise aux artistes. Fra Angelico est pour nous le meilleur ambassadeur des artistes et de l’Eglise. A partir de l’œuvre du Bienheureux, nous retracerons les jalons d’une rencontre entre l’Eglise et le monde éperdu de l’art.
Chez Fra Angelico, la beauté a le double aspect céleste et humain. Les mêmes visages sont au cœur de la vie tout en étant dans le chœur des anges.

diaconie_fra1

PROGRAMME :
Session accompagnée par Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse
Vie de prière au quotidien : Laudes, Eucharistie, Vêpres
Lieux des rencontres : Saint Louis des Français, Santa Maria Sopra Minerva…
Démarche jubilaire de la porte sainte en cette année de la miséricorde

Date : Du 18 au 21Février 2016 (3 nuits)

Intervenants :
Cardinal Poupard, président émérite du conseil pontifical de la culture
Monseigneur Le Gall
Monseigneur Bousquet, recteur de saint Louis des Français
Sœur Catherine Aubin
Wanda Grawronska, nièce du Bienheureux Pier Giorgio Frassati
Michael Lonsdale Daniel et Anne Facérias…et d’autres !

Visite :
Caravage, Trinité des Monts, Jardins et musée du Vatican
Soirée spectacle à l’église Saint Louis des Français avec Michael Lonsdale
Table ronde avec Mgr Le Gall et Michael Lonsdale au centre culturel français

Contact : Anne Facérias, Diaconie de labeauté
Mail : anne.facerias@gmail.com

diaconie_fra2

Une session d’artistes autour de la fête de Fra Angelico, le 18 février :

Trois thèmes :

1 L’image reflet de l’Infini
Fra Angelico donne forme et couleurs aux mystères de Dieu, aux mystères de la foi de l’Eglise. L’artiste ne peut pas s’élancer s’il n’a pas une fulgurance spirituelle et prophétique qui le traverse. S’il peint, c’est parce qu’il ne peut pas faire autrement. Fra Angelico peignait même sur les portes des cellules de ses frères pour leur donner dans la nuit la chaleur invisible de Dieu.

2 Dieu a un visage
La peinture de Fra Angelico est une peinture des parvis qui donne un visage contemporain aux personnages et aux saints. L’artiste peint, enseigne ou prophétise.

3 Peindre les yeux fermés
L’artiste porte en lui l’œuvre. Il peut la peindre les yeux fermés car elle s’est préparée intérieurement, spirituellement. La mise en œuvre est la conséquence de tout un travail de maturation. On rapporte cette expression à Fra Angelico car il ne peignait que ce qu’il contemplait. Cette discipline est à entendre aujourd’hui et à redécouvrir.

 

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s